Définition de critères de complémentarité entre ministères et institutions : des réflexions ont été menées pour plus d’efficacité dans le service rendu

IMG_20210705_091331_014-3-1280x960.jpg

La Direction Générale des Affaires Immobilières et de l’Equipement de l’Etat (DGAIE) a organisé du 05 au 09 juillet 2021, un atelier  de réflexion  sur la définition des critères de complémentarité des ministères et institutions de souveraineté. Tenu à Bobo- Dioulasso, l’atelier a réuni les représentants du Secrétariat général du Gouvernement et du Conseil des Ministres, ceux des ministères de l’Economie, des Finances et du Développement, de la Fonction Publique et de l’Habitat.

La cérémonie d’ouverture a été présidée par Monsieur Honoré ZONGO, Directeur des Affaires Immobilières de l’Etat, représentant le Directeur Général. Dans son allocution, Monsieur ZONGO a rappelé aux participants toute la nécessité de définir des critères de complémentarité des ministères et institutions. « Cela conduit non seulement à rationaliser les dépenses publiques, mais aussi à augmenter les performances des administrations au profit des administrés » a-t-il renchéri.

Au cours des travaux, les participants ont défini  les critères de complémentarité comme étant « le besoin  de regroupement des ministères et institutions du fait de la nécessité de créer des ensembles homogènes au sein des administrations afin de faciliter l’accès au service public, de réduire les charges de fonctionnement, de renforcer les performances des administrations publiques ainsi que la qualité des services et d’améliorer l’urbanité des villes ».     

Ainsi, deux critères de base ont été identifiés permettant d’appréhender les rapports de complémentarité entre les ministères et institutions à savoir :

  • la complémentarité des missions et attributions ;
  • la complémentarité suivant les secteurs de planification.

Les deux critères ne peuvent être utilisés concomitamment d’où un choix.

De l’analyse, il ressort que la complémentarité basée sur les missions et attributions semble le plus pertinent en ce sens qu’il considère le ministère comme une seule entité indivisible et permet de le loger dans un seul groupe contrairement à la complémentarité suivant les secteurs de planification où un même ministère peut se retrouver dans plusieurs secteurs.

Le regroupement des ministères et institution permettra à terme d’ériger des quartiers administratifs avec des immeubles à grande hauteur résilients et verts tenant compte des normes de conformité digitales applicables aux bâtiments administratifs. Cette dynamique vise à alléger l’usager des contraintes liées aux déplacements et aux lenteurs administratives. Ce dernier pourrait désormais  s’orienter facilement  en fonction des besoins.

service-communication

Contacts

Ouaga 2000
03 BP 7012 Ouagadougou 03 Burkina Faso


(00226) 25 49 94 18

info@dgaie.gov.bf