Présentation

LA DIRECTION GENERALE

  • La Direction Générale
La Direction Générale

La Direction générale  comprend  :

  • le Directeur général;
  • le Secrétariat du Directeur  général;
  • la Cellule  d’appui technique.

Ses attributions s’énoncent comme telles:

  • Le Directeur général définit les grandes  orientations,  coordonne,  contrôle l,exécution des activités et évalue les performances;
  • Le Secrétariat  du Directeur général est chargé de la réception, du traitement, du classement,  de l’archivage  et de I’expédition  du courrier. ll s’occupe également  de l’organisation des audiences  du Directeur général;
  • Le Secrétariat comprend  un secrétariat  particulier et une cellule courrier;
  • La Cellule  d’appui technique est composée  de Chargés  d’études  qui assurent l,étude et le traitement  de tous dossiers à eux confiés par le Directeur général.

Le nombre des chargés d’études est de quatre (4) au maximum.

LES STRUCTURES D’APPUI

  • La Cellule du Contrôle Interne et de Suivi-Evaluation (CCI-SE)
  • Le Service des Ressources Humaines (SRH)
  • Le Service Financier et du Matériel (SFM)
  • Le Service de la communication et des relations publiques (SCRP)
  • Le Service des archives et de la documentation (SAD)
La Cellule du Contrôle Interne et de Suivi-Evaluation (CCI-SE)
Le Service des Ressources Humaines (SRH)

Le Service des ressources humaines a pour mission la mise en œuvre des mesures visant à développer le professionnalisme des agents de la DGAIE.

A ce titre, il assure notamment :

  • l’application au personnel de la DGAIE du régime juridique relatif aux emplois et aux agents de la fonction publique;
  • la planification des besoins en ressources humaines de la DGAIE et le suivi des recrutements du personnel;
  • la tenue et la mise à jour de l’effectif de la DGAIE;
  • la gestion de la carrière des agents de la DGAIE;
  • l’organisation de la formation du personnel de la DGAIE;
  • la mise en œuvre des stratégies de motivation du personnel de la DGAIE ainsi que de la politique sociale définie au sein du ministère;
  • l’organisation de la pratique du sport au sein de la DGAIE.

L’Effectif Global La DGAIE, dans la mise en œuvre de son programme d’activités 2013 s’est appuyée sur un effectif total de cent cinquante-sept (157) agents toutes catégories confondues hormis les trois (03) volontaires, sept (07) temporaires et soixante-sei-ze (76) gardiens d’édifices publics. Répartition selon l’âge Le personnel de la DGAIE se caractérise par sa jeunesse. En effet, 64,97% des agents ont un âge inférieur à 45 ans. Si cette caractéristique est un atout pour la direction, elle doit cependant être valorisée par des actions de formation. C’est pourquoi, la Direction Générale s’investit activement à améliorer la formation initiale d’une part, et la formation continue, d’autre part.

Répartition selon l’âge

Le personnel de la DGAIE se caractérise par sa jeunesse. En effet, 64,97% des agents ont un âge inférieur à 45 ans. Si cette caractéristique est un atout pour la direction, elle doit cependant être valorisée par des actions de formation. C’est pourquoi, la Direction Générale s’investit activement à améliorer la formation initiale d’une part, et la formation continue, d’autre part.

Répartition selon le genre

En 2013, l’effectif de la DGAIE est resté dominé par les hommes. Ils représentent environ 78% de l’effectif total contre 22% pour les femmes.

Postes de travail DGAIE

Le Service Financier et du Matériel (SFM)
Le Service de la communication et des relations publiques (SCRP)

Le service a pour mission la gestion de la communication et des relations publiques internes et externes.

Le Service des archives et de la documentation (SAD)

Le Service des Archives et de la Documentation, né de la nouvelle réorganisation devrait permettre une meilleure gestion des archives et de la documentation de la DGAIE.
Aussi l’année 2013, a été marquée par la nomination d’un chef de service chargé de piloter et d’établir les bases d’une gestion efficace des archives en relation avec la Direction des Archives et de la Documentation du MEF.
A cet effet, Le Chef de service a participé à la rencontre de prise de contact des Chefs de service archives et documentation du MEF et la Direction des Archives et de la Documentation.
Cette rencontre a permis de mieux cerner les missions et les défis qui sont les leurs. En outre, l’achèvement des travaux de construction du bâtiment devant servir de salle d’archives et de documentation de la DGAIE en 2014 devait permettre l’opérationnalisation effective du service.

Les Structures centrales

  • La Direction de la Comptabilité Matières (DCM) ;
  • La Direction des affaires immobilières de l’Etat (DAIE) ;
  • La Direction de l’équipement de l’Etat et des Dépenses Communes (DEDC)
  • La Direction du Parc Automobile de l’Etat (DPAE)
La Direction de la Comptabilité Matières (DCM) ;

La Direction de la Comptabilité Matières (DCM) étant une structure technique, elle appui quotidiennement les Ministères, les institutions, les Etablissements Publics de l’Etat, les projets et programmes sur des questions relevant de ses attributions.Notamment les réceptions (conformément à l’article 28 du décret 2008_173/PRES/PM/MEF portant réglementation générale des marchés publics et des délégations de service public), les inventaires et le renforcement de capacités.

    Elle comprend les services suivants :

  • le Service de la centralisation de la comptabilité matières (SCCM);
  • le Service du réseau des comptables matières (SRCM);
  • le Service des réceptions des biens mobiliers et immobiliers (SRBMI).
La Direction des affaires immobilières de l’Etat (DAIE) ;

La Direction des affaires immobilières de l’Etat (DAIE) est une structure  centrale et a pour mission d’assurer la mise en æuvre  de la politique immobilière de l’Etat et de ses démembrements.

A ce titre, elle est chargée  notamment:

  • d’élaborer la politique  et les stratégies immobilières de l’Etat et de ses démembrements  et de suivre leur mise en oeuvre;
  • de gérer les immeubles  bâtis et non bâtis appartenant  à l’Etat et les baux administratifs;
  • d’assurer  la perception des fruits et produits issus du domaine immobilier  de l’Etat;
  • d’assurer la contractualisation  pour l’entretien  et le  gardiennage des bâtiments  administratifs;
  • de réaliser la réhabilitation  et la réfection des bâtiments administratifs;
  • de réaliser l’aliénation  du matériel et mobilier reformé et assimilé de l’Etat et de ses démembrements.

Placée sous l’autorité d’un Directeur  qui assure  la coordination,  le suivi et  le contrôle  de l’action des services, la Direction  des Affaires  Immobilières  de l’Etat
est composée  des services  ci-après  :

  • le Service du patrimoine  immobilier  de l’Etat (SPIE);
  • le Service des baux  administratifs (SBA);
  • le Service de l’aliénation des biens  du domaine mobilier de l’Etat (SADOME)

Le Service du Patrimoine Immobilier de l’Etat (SPIE)

Le Service du patrimoine  immobilier de l’Etat est chargé de la gestion des biens immobiliers de l’Etat.
A ce titre, il assure notamment  :

  • l’élaboration de la politique immobilière  de l’Etat et le suivi de la mise en oeuvre de la stratégie définie en la matière;
  • l’inventaire periodique des biens immobiliers de l’Etat et le traitement  des données  y relatives;
  • la prise en charge des biens immobiliers de l’Etat dans la comptabilité matière;
  • la gestion de la documentation  et des plans bâtiments et térrains administratifs;
  • la tenue de la cartographie  des biens immobiliers de l’Etat;
  • les réfections des bâtiments et logements  administratifs;
  • la participation à la dévolution des biens des projets et programmes en fin d’execution;
  • la contractualisation pour le gardiennage  des bâtiments  administratifs;

Le Service  du patrimoine  immobilier de l’État est placé sous l’autorité d’un Chef de service.

Le Service  des Baux Administratifs  (SBA)
Le Service des baux administratifs est chargé de la gestion  des baux administratifs.
A ce titre, il assure  notamment:

  • la centralisation  des besoins en matière de location de bâtiments;
  • l’organisation  du processus de location  des bâtiments;
  • le controle  de l’occupation effective des bâtiments pris en location;
  • le suivi des contrats  de bail et la vérification  des loyers dus;

la remise  en état des bâtiments pris en location.
Le Service  des baux administratifs  est placé sous l’autorité d’un  Chef de service

Le Service de l’Aliénation des Biens du Domaine Immobilier de l’Etat  (SADOME)

Le Service de l’aliénation  des biens du domaine mobilier de l’Etat est chargé de
la vente des biens réformés  de l’Etat.
A ce titre, il assure notamment  :

  • l’élaboration  et le suivi de l’application des textes relatifs aux ventes  de materiel de l’Etat;
  • l’organisationdu processus  d’aliénation  du matériel et du mobilier réformés et assilmilé de I’Etat et de ses démembrements.

Le Service  de l’aliénation des biens du domaine mobilier  de l’Etat est placé sous l’autorité d’un Chef de service.

Historique

Le Ministère chargé des Finances a entrepris, en 2000, une réflexion pour définir un cadre global et cohérent de réformes du système de gestion budgétaire.

Cette réflexion s’est traduite par l’adoption en 2002 d’un Plan d’actions pour le Renforcement de la Gestion Budgétaire (PRGB) avec comme objectif global : améliorer durablement la transparence, la fiabilité et l’efficacité dans la gestion budgétaire. C’est dans l’orientation IV du programme d’actions prioritaires du PRGB : « Renforcer le suivi de l’exécution budgétaire et le respect des obligations de fin d’exercice », notamment en son troisième volet intitulé « Améliorer la transparence du contenu de l’exécution budgétaire », qu’il a été prévu la mise en place d’une comptabilité matières. La comptabilité matières, discipline de gestion des biens meubles et immeubles, vise la gestion saine, rationnelle et efficace des matières de l’Etat et des autres organismes publics. Dans le cadre de sa mise en œuvre dans l’administration publique au Burkina Faso de nombreux acquis ont été réalisés et des activités mais il demeure des défis à relevés dans la gestion des biens meubles et immeubles.

En effet, la phase conceptuelle allant de 2004 à 2009, a d’abord été consacrée à l’élaboration des outils de gestion et à la mise en place du dispositif institutionnel de conduite de la mise en œuvre de la comptabilité matières dans l’administration publique. Ensuite, il s’en est suivi l’évaluation qui a été réalisé en 2010. Cette évaluation a porté sur l’ensemble des activités exécutées jusqu’alors, en vue de définir un schéma définitif pour le déploiement. Enfin, le déploiement a débuté en 2011 avec cinq (05) ministères et huit (08) institutions. Cette phase a touché, en 2014, l’ensemble des ministères et institutions au niveau central.

Par ailleurs, il faut noter, d’une part, que la sensibilisation a été effectuée à toutes les étapes et a concerné toutes les structures : Etat central, structures déconcentrées, Etablissements Publics et Collectivités territoriales. Et d’autre part, le renforcement des capacités, effectué à toutes les étapes, a permis de toucher les gestionnaires de toutes les structures de l’Etat.

  • Attributions/ Missions

La DCM a pour mission la tenue de la comptabilité matières de l’Etat.

A ce titre, elle est chargée notamment :

  • d’organiser et de suivre le processus de mise en œuvre de la comptabilité matières ainsi que la formulation de recommandations d’amélioration du cadre règlementaire ;
  • d’élaborer et de mettre à jour la nomenclature de la comptabilité matières ;
  • d’élaborer et de mettre à jour les supports et documents comptables matières en rapport avec les structures concernées ;
  • de gérer l’outil informatique de tenue de la comptabilité matières ;
  • de superviser et d’animer le réseau des comptables matières ;
  • de centraliser et de traiter toute information relative à la réception des acquisitions des biens meubles et immeubles ;
  • de superviser et de coordonner les reformes des biens de l’Etat et de ses démembrements ;
  • de produire la situation comptable consolidé des biens meubles et immeubles de l’Etat et de ses démembrements ;
  • de produire le compte de gestion des matières de l’Etat ;
  • de suivre la dévolution des biens des projets et programmes en fin d’exécution.

Les documents de la DAIE

La Direction de l’équipement de l’Etat et des Dépenses Communes (DEDC)

La mission principale de la Direction de l’Equipement de l’Etat et des Dépenses communes (DEDC) est d’assurer la mise en æuvre de la politique d’équipement de l’Etat. A cet titre’, la DEDC assure notamment :

  • l’élaboration de la politique d’équipement de l’Etat et le suivi de la mise en æuvre de la stratégie définie en la matière;
  • la définition et le suivi de la mise en æuvre de la stratégie de rationalisation des dépenses de fonctionnement du budget de l’Etat ;
  • la gestion des lignes budgétaires au titre des dépenses communes ;
  • l’approvisionnement de l’Administration en biens et services, équipements, mobiliers et matériels ;
  • la gestion des biens mobiliers et du matériel de l’Etat.

La Direction de l’équipement de I’Etat et des dépenses communes a pour mission d’assurer la mise en oeuvre de la politique d’équipement de l’Etat

A ce titre, elle assure notamment :
  • l’élaboration de la politique d’équipement de l’Etat et le suivi de la mise en oeuvre de la stratégie définie en la matière ;
  • la définition et le suivi de la mise en oeuvre de la stratégie de rationalisation des dépenses de fonctionnement du budget de I’Etat;
  • la gestion des lignes budgétaires au titre des dépenses communes;
  • l’approvisionnement de l’administration en biens et services, équipements mobiliers et matériel;
  • la gestion des biens mobiliers et du matériel de l’Etat.
Placé sous l’autorité d’un Directeur qui assure la coordination, le suivi et le controle de l’action des services, La Direction de l’équipement de I’Etat et des dépenses communes est composée des services ci apres:
  • le service des acquisitions (SA) ;
  • le service du suivi des consommations d’eau, d’électricité et de téléphone (SCEET) ;
  • le service des magasins et ateliers (SMA) ;
  • le service des engagements des dépenses communes(SEDC).

Le Service des acquisitions (SA)

Le Service des acquisitions est chargé de la mise en oeuvre du programme d’Equipement et du programme d’administration

A ce titre, ii assure notamment :

  • La centralisation des biens en équipements des besoins en équipements de ministères et institutions;
  • l’élaboration du programme d’équipement des ministères et institutions;
  • la commande et la réception des biens;
  • la répartition des biens au profit des ministères et institutions,
  • l’inventaire périodique des biens en stock.

Le Service des acquisitions est placé sous l’autorité d’un Chef de service.


Le service du suivi des consommations d’eau, d’électricité et de téléphone (SCEET)

Le service du suivi des consommations d’eau, d’électricité et de téléphone est chargé de la gestion de lignes budgétaires au titre des dépenses d’eau, d’électricité et de téléphone

A ce titre, il assure notamment :

  • la gestion et le traitement des demandes de branchement d’eau, de téléphone et d’électricité des ministères et des institutions;
  • la gestion et le suivi du matériel de communication;
  • lla gestion des boites postales des ministères et institutions.

Le Service du suivi des consommations d’eau, d’électricité et de téléphone est placé sous l’autorité d’un Chef de service .


Le Service des magasins et ateliers (SMA)

Le service des magasins et ateliers est chargé de la gestion des matières en stock dans les magasins de l’Etat. Il assure notamment:

  • la gestion des stocks de fournitures, équipements, matériel et mobilier;
  • la gestion du matériel de récupération;
  • la récupération des biens mobiliers suite à des rétrocessions ou à des liquidations;
  • la proposition à la réforme du matériel hors d’usage;
  • la participation à la dévolution des biens des projets et programmes en fin d’exécution;
  • la gestion des ateliers.

Le Service des magasins et ateliers est placé sous l’autorité d,un chef de service.


Le service des engagements des dépenses communes (SEDC)

Le service des engagements des dépenses communes est chargé de rengagement et de la liquidation des dépenses communes. Il assure notamment:

  • l’engagement et la liquidation des loyers, des dépenses d’entretien des bâtiments, des dossiers de réhabilitation des bâtiments administratifs des dépenses relatives au gardiennage des bâtiments, des dépenses d’équipement, d’eau d’électricité de téléphone;
  • l’estimation des besoins en crédits budgétaires au titre des dépenses diverses;
  • la proposition des engagements et des liquidations des dépenses imputables sur les dépenses diverses;
  • le suivi de |exécution budgétaire au titre des dépenses diverses;
  • la production des statistiques sur l,exécution des dépenses diverses.

Le Service des engagements des dépenses communes est placé sous l’autorité d’un Chef de service.

La Direction du Parc Automobile de l’Etat (DPAE)
  • Structuration
  • Missions ;
  • Textes règlementaires ;
  • Projets ;
  • Sécurité

Télécharger la version Word de cet article ici


La Direction du Parc Automobile de l’Etat est l’une des directions techniques de la Direction Générale des Affaires Immobilières et de l’Equipement de l’Etat.


I-  Structuration :

Conformément à l’arrêté n° 2012-474/MEF/SG/DGAIE du 31 décembre 2012, portant attributions, organisation et fonctionnement de la Direction Générale des Affaires Immobilières et de l’Equipement de l’Etat, la Direction du Parc Automobile est structurée en quatre (04) services techniques à savoir :

  • Le service du Matériel Roulant et des Consommables (SMARC) ;
  • Le Service de la Règlementation du Parc Automobile de l’Etat (SRPAE) ;
  • Le Service Technique (ST) ;
  • Le Service Transport et de la Logistique (STL).

Outre ces quatre services, il existe deux (02) régies : une de recettes et l’autre d’avances.


II-  Missions :

Outre ses missions régaliennes qui sont d’assurer le transport des hôtes de l’Etat, de trouver et d’affecter les véhicules à l’administration publique, et Conformément à sa lettre de mission, les missions la Direction du Parc Automobile de l’Etat se déclinent en deux objectifs au titre de l’année 2015 à savoir :

  • Objectifs du premier rang :
  • Poursuivre la sensibilisation et les opérations de contrôle sur l’utilisation des véhicules de l’Etat et de ses démembrements.
  • Objectifs du Second rang :
  • Renseigner régulièrement le logiciel de gestion du courrier KIRA et produire le rapport de fonctionnement ;
  • Appliquer le référentiel de délai de traitement des dossiers et produire un rapport y afférent;
  • Tenir régulièrement les cadres de concertation ;
  • Mettre en œuvre le dispositif d’accompagnement des agents lors des événements sociaux;
  • Assurer la programmation des activités (contrat d’objectifs, programme d’activités), le suivi évaluation de leur exécution (rapport d’activités) ainsi que l’évaluation annuelle de tous les agents de la Direction du Parc Automobile de l’Etat (DPAE) dans les délais requis.

 


III- Textes règlementaires :

Le fonctionnement de la Direction du Parc Automobile est régi par les textes suivants :

  • L’arrêté n°2012-474/MEF/SG/DGAIE du 31 décembre 2012, portant attributions, organisation et fonctionnement de la Direction Générale des Affaires Immobilières et de l’Equipement de l’Etat ;
  • Le manuel des procédures de la Direction Générale des Affaires Immobilières et de l’Equipement de l’Etat;
  • Le décret n° 2009-753 PRES/PM/MEF/DEF/MATD/SECU/MT du 29 octobre 2009 portant règlementation de l’utilisation des véhicules de l’Etat et de ses démembrements ;
  • L’arrêté n° 2011-451/MEF/SG/DGPE/DPAE du portant modalités d’application du décret n° 2009-753 PRES/PM/MEF/DEF/MATD/SECU/MT du 29 octobre 2009 réglementant l’utilisation des véhicules de l’Etat et de ses démembrements.

IV- Projets :

Pour plus d’efficacité et d’une meilleure maîtrise des dépenses de fonctionnement, la Direction du Parc Automobile de l’Etat ambitionne moderniser la gestion du Parc Automobile par une réforme profonde des instruments de gestion dudit Parc.


V- Prestations de service :

Conformément au décret n°2008-080 PRES/PM/MEF du 22 février 2008 et de son arrêté n°2010-373/MEF/SG/DGPE/DPAE du 09 novembre 2010, la Direction du Parc Automobile de l’Etat met à disposition les véhicules du Parc des Experts à l’administration et au grand public à un prix social.


VI- Sécurité : La Sécurité du Parc Automobile est assurée de jour comme de nuit par des éléments de la Police Nationale ? Ainsi, tout véhicule autorisé à entrer ou à sortir dans l’enceinte du Parc est systématiquement fouillé.


VII – Partenaires :

  • Ministères et Institutions ;
  • CFAO-Burkina ;
  • SEA-B ;
  • DIACFA – AUTO ;
  • AFRICA MOTORS.

  • Adresses

03 BP 7012 Ouagadougou 03

Tel : +226 25 34 46 23

Contacts

Ouaga 2000
03 BP 7012 Ouagadougou 03 Burkina Faso


(00226) 25 49 94 18

info@dgaie.gov.bf